play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
chevron_left
  • cover play_arrow

    Streaming Radio Pulsar

  • cover play_arrow

    La Filière Progressive 921 La Filière Progressive 921 - Radio Pulsar

  • cover play_arrow

    La Filière Progressive 920 La Filière Progressive 920 - Radio Pulsar

  • cover play_arrow

    La Filière Progressive 919 La Filière Progressive 919 - Radio Pulsar

  • cover play_arrow

    La Filière Progressive 918 La Filière Progressive 918 - Radio Pulsar

  • cover play_arrow

    La Filière Progressive 917 La Filière Progressive 917 - Radio Pulsar

  • cover play_arrow

    La Filière Progressive 916 La Filière Progressive 916 - Radio Pulsar

play_arrow

La Filière Progressive

La Filière Progressive 889

mic La Filière Progressive 889 - Radio Pulsartoday28 août 2022 37 1

Arrière-plan
La Filiere Progressive 889 - Radio Pulsar
  • cover play_arrow

    La Filière Progressive 889 La Filière Progressive 889 - Radio Pulsar


PLAYLIST de La Filière Progressive 889:

1.Kaipa – In the wastelands of my mind – The bitter setting sun – (Urskog)
2.The Tangent – The lady tied to the lamp post – (Songs from the hard shoulder)
3.Porcupine Tree – Harridan – Of the new day – Dignity – (Closure/Continuation)
4.Soft Ffog – Chun Li – Dhalsim – (Soft Ffog)

Soft Ffog :

Soft Ffog est un projet lancé comme un concert unique commandé par le Kogsberg Jazzfestival 2016, grâce au succès de l’événement, le groupe continue de jouer lors de certains événements en direct. En 2020, le moment était enfin venu d’enregistrer le premier album, entièrement composé par Hasslan. « Soft Ffog » est sorti le 27 mai 2022 et est la première sortie du label nouvellement né Is it Jazz? Records, un sous-label de Karisma Records et composé de 4 longs titres montrant l’attitude Progressive Rock du groupe avec des influences Jazz.

L’opener « Chun Li » qui a également été proposé en single pour présenter l’album, débute par une mélodie de clavier hypnotique et une session rythmique élaborée. La guitare est le protagoniste avec un solo prolongé dans la première partie de la pièce, qui est ensuite transformé et enrichi par des changements de tempo. Les lignes de basse profondes et porteuses donnent du corps à la chanson, tandis que la batterie est solide et élaborée et que la guitare offre un autre long solo plus mordant et électrique que le précédent. L’intensité augmente au fil des minutes, elles touchent un son plus lourd en finale, toujours avec une touche élaborée et raffinée. Continuant sur les sons plus lourds du précédent « Zangief », il se caractérise par une session rythmique avec une batterie élaborée et des lignes de basse épaisses.

Les claviers sont insérés à l’intérieur d’un solo de guitare prolongé et vertueux, toujours au centre du son avec cette touche grinçante donnée par la distorsion. Un morceau très intense et élaboré, qui en deuxième partie propose une section plus Jazz avec une batterie frénétique et des claviers qui remplacent la guitare dans la partie solo. « Ken » s’ouvre sur un son plus jazzy, avec une ligne de basse hypnotique et une batterie complexe sur laquelle se développent les textures du clavier solo. Dans la partie centrale, le morceau évolue et gagne en intensité, la guitare étant le protagoniste d’un solo coupant et la structure du morceau devenant plus complexe. Un morceau qui met en valeur la technique des artistes impliqués, enrichi par des changements de tempo et d’intensité.

L’album se termine par « Dhalsim » avec un rythme pressant et un entrelacement de claviers et de guitare sur une ligne de basse profonde. Avec un changement de tempo les sons deviennent plus Heavy et les claviers se démarquent avec un solo enrichi de modulations et d’effets. Dans la partie centrale, le groupe montre son côté plus lourd, avec des riffs de guitare granitiques, qui développe par la suite un beau solo de style rétro. La pièce et l’écoute se concluent par un crescendo musical.

Les artistes qui composent la programmation mettent en valeur toute leur technique avec 4 titres entièrement instrumentaux de longue durée caractérisés par des textures solo raffinées. La session rythmique offre une batterie solide et élaborée et des lignes de basse profondes et porteuses qui donnent du corps aux morceaux. Les claviers et la guitare alternent dans les parties solistes, faisant preuve d’une technique parfois vertueuse et d’idées de qualité. Un album qui mélange les traits Heavy et Jazz, offrant des sonorités Prog avec une touche rétro et un style très personnel et original. Une écoute de haut niveau, un excellent début tant pour le groupe que pour ce nouveau label.

Fin de La Filière Progressive 889

Plus de balados La Filière Progressive

Plus de balados musicaux – Megamp3


La Filière Progressive

Rate it
0%